Je recherche

L’hydrogène est un gaz à très haute densité énergétique, dont combustion ne rejette rien d’autre que de la vapeur d’eau. De ce fait, il est aujourd’hui considéré comme un carburant du futur, conforme à l’objectif d’une mobilité à faible empreinte carbone.

Contrairement aux hydrocarbures fossiles, il n’existe à ce jour que très peu de gisements d’hydrogène naturels et exploitables. L’hydrogène doit donc être produit à partir de procédés industriels, tels le reformage du méthane ou l’électrolyse de l’eau.

Pour répondre aux enjeux de la transition énergique, l’objectif aujourd’hui est de produire de l’hydrogène vert, notamment par l’électrolyse de l’eau, en utilisant de l’électricité d’origine renouvelable.

A côté de ces procédés classiques, de nouvelles technologies comme la thermolyse de biomasse sont à l’étude pour apporter des solutions efficientes pour demain. Ainsi à Strasbourg, un procédé de thermolyse innovant, co-développé par Haffner Energy et R-GDS, sera prochainement porté à l’échelle industrielle dans le cadre du projet R-HYNOCA à Strasbourg.

Les infrastructures de gaz naturel, un atout pour développer l’hydrogène

La loi énergie-climat fixe des objectifs ambitieux en matière de déploiement de l’hydrogène renouvelable et bas-carbone en France. Elle consacre également l’accès des producteurs d’hydrogène et plus globalement de gaz renouvelables aux réseaux de transport et de distribution, avec des implications également sur le stockage.
Dans ce contexte, les opérateurs d’infrastructures gazières GRTgaz, GRDF, Elengy, Storengy, Teréga, Régaz, R-GDS et les acteurs locaux fédérés au sein du SPEGNN, se sont mobilisés pour explorer les conditions techniques et économiques d’intégration de l’hydrogène dans les réseaux. Ils viennent de présenter les principales conclusions d’un rapport commun remis au Ministre de la Transition Écologique et Solidaire sur les conditions techniques et économiques d’intégration de l’hydrogène dans leurs infrastructures. L’analyse confirme le rôle des réseaux gaziers, des sites de stockage et des terminaux méthaniers dans le déploiement de l’hydrogène en France et l’atteinte de la neutralité carbone en 2050.